Vente maison : que faire en cas d’une revente précoce ?

Partager sur :
Vente maison : que faire en cas d’une revente précoce ?

Il n’y a pas un délai officiel à respecter pour vendre un bien immobilier, ni même une bonne raison pour s’en séparer. Nous ne pouvons pas tout prédire ! Des événements peuvent chambouler nos plans, un changement de lieu de travail ou l’arrivée d’un enfant par exemple. Si vous êtes confronté à cette situation, vous êtes bien libre de revendre votre maison à Saint-Jean-de-Monts, et ce, même si un prêt immobilier est en cours.

Revendre avec un crédit en cours ?

Oui, c’est tout à fait possible ! La somme de la revente viendra solder le montant restant de votre prêt immobilier. Notez bien que vous pouvez rembourser le montant emprunté, tout en étant redevable d’indemnités de remboursement anticipé ou IRA à votre banque. Les IRA représentent 3 % de la somme restante à rembourser ou 06 mois d’intérêts courus. N’oubliez pas que celles-ci sont négociables. Ainsi, ne manquez pas de vous rendre auprès de votre banque pour vous informer de leur diminution. Si vous voulez savoir tous les frais à prévoir et les démarches nécessaires, il est fortement conseillé de solliciter un spécialiste, à l’instar d’un agent immobilier. D’ailleurs, il est en mesure de s’occuper de tout le processus de vente, pour que vous gagniez en simplicité et en rapidité.

Maîtriser les frais en cas d’une revente précoce

Si jamais vous êtes obligé de quitter rapidement votre maison, vous pouvez, dans un premier temps, la mettre en location pour ne pas suspendre le remboursement de votre prêt immobilier. Cette solution vous permettra de limiter considérablement les frais. Par ailleurs, pour profiter d’une plus-value, n’hésitez pas à réaliser des travaux de rénovation énergétique et d’aménagement si nécessaire.